1 déc. 2012

Présence à un lancement

Oui oui, je suis sortie de mes habitudes casanières, franchissant le rempart de toutes ces excuses que je me trouve toujours pour ne pas faire quelque chose: je suis allée à un lancement! Le deuxième de mon existence (le premier étant celui de Si l'oiseau meure de Francine Pelletier... voilà déjà quelques années).

Le lancement en question? Exodes, le deuxième opus de La Maison des Viscères.
 
Rassurez-vous, tout c'est bien passé malgré l'échec lamentable de la tentative de Jonathan de refiler ma compagnie à Dave :P Il s'est retrouvé avec nos deux compagnies en même temps. HA!

J'ai été très contente de voir tout le monde, de parler, de prendre des nouvelles en chair et en os (parce que les statuts Facebook, c'est pas des vraies nouvelles, pis ça dégénère pas autant en discussions pas rapport qui ). Au final, je connaissais pas mal de gens. C'est gens-là m'ont reconnue (ouais, c'est une petite crainte que j'ai, je suis plutôt discrète, alors je me souviens des personnes, mais ce n'est pas toujours réciproque). J'ai réussi à avoir des conversations dignes du nom (je manque un peu de pratique de ce côté).

Pour ceux qui se demandent quand je vais publier de nouveau (question assez flatteuse quand on y pense): j'écris - lentement -, mais j'écris. J'essaye de structurer mon peu de temps et de ne pas céder à l'angoisse. Je ne m'étirerai pas sur ce sujet, mon blog risquerait de ressembler à une thérapie chez le psy.

Honte à moi, je n'ai pas acheté Exodes! Bon, va falloir que je participe à plus de ces trucs pour m'améliorer.

Bref, ça m'a fait un bien fou. Je devrais fréquenter mes semblables un peu plus souvent.
Vous voulez venir prendre un petit thé avec moi???

6 commentaires:

  1. Ce fut très chouette de t'y voir. Si tu aimes le style, les lancements de Brins d'éternité ressemblent pas mal à ça (mais avec un peu plus de places assises, la plupart du temps ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça fait deux lancements de Brins d'Éternité qui passent et auxquels j'aurais voulu assister, mais les horaires de famille ne m'ont pas permis d'y aller.
      J'espère être du prochain!

      Supprimer
  2. Mais il n'y a pas de thé au St-Bock, où ont lieu les lancements de Brins. Ça a été un plaisir de te croiser, Josée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce dire qu'il y avait du thé à l'Espace Public??

      Supprimer
  3. C'était chouette de t'y voir. Et j'ai bien hâte de pouvoir te lire à nouveau.

    RépondreSupprimer
  4. Ben oui, c'était le fun de te voir Josée! :) Et j'vais dire comme Guillaume : au Saint-Bock, on peut s'asseoir.

    Pis si ça t'as vraiment envie de jaser de littérature autour d'un thé, y'a toujours moyen de s'organiser ça! ;)

    RépondreSupprimer